Informations médicales - Les resections apicales

Les granulomes apicaux sont des lésions apparaissant à l’extrémité des racines dentaires et découvertes sur des radiographies. Leur taille varie de 1 millimètre à 1 centimètre de diamètre. L’origine est bactérienne. Le traitement consiste au curetage du granulome, à la résection de l’extrémité de la racine et à l’obturation étanche du canal dentaire. Cette intervention est indiquée lorsque le retraitement du canal est impossible ou lorsqu’il a échoué.

L’intervention s’effectue sous anesthésie locale. Dans certains cas le granulome est envoyé au laboratoire d’anatomo-pathologie pour une lecture histologique.

Les suites opératoires normales sont : l’œdème (gonflement à proximité de la zone opérée), la douleur. Une radiographie intra-buccale à un an est nécessaire afin de confirmer la guérison.

Tout acte chirurgical, même bien mené, comporte des risques de complications immédiates ou tardives, qui doivent cependant être relativisés au regard des bénéfices attendus :

  • Hématome et saignement persistant,
  • Cellulite : inflammation ou infection des tissus mous de la face ou de la bouche,
  • Lésion d’une dent voisine, descellement d’une couronne, fracture d’une restauration dentaire, d’un bridge ou d’une dent,
  • Migration de la gencive au niveau des dents pouvant entrainer un préjudice esthétique,
  • Perte ou diminution de la sensibilité de la lèvre, le plus souvent transitoire (quelques semaines à quelques mois), et exceptionnellement définitive.
  • Communication entre la bouche et le sinus qui se ferme seule le plus souvent (4 à 8 semaines) pour les dents situées à proximité du sinus maxillaire. En cas de persistance, une intervention sera nécessaire pour obtenir sa fermeture.

 

En cas de complications, il est conseillé de prendre contact avec votre chirurgien.

 

 

Dans le cadre de la consultation, il vous a été exposé, pour votre cas précis, les risques et les effets secondaires de cet acte.

 

Télécharger l'article au format PDF

Article rédigé par le praticien le 20/04/2016